expos_spengler_feat
02/05/2016
FERMER L'ARTICLE
Les Expositions

Christine Spengler

Photographe autodidacte, Christine Spengler réalise sa première image au Tchad en 1970 avec un Nikon prêté par son frère Eric. Lorsque, trois ans plus tard, celui-ci se suicide en lui léguant son appareil, elle décide de devenir correspondante de guerre. Depuis, du Vietnam au Kosovo en passant par l’Irak et la jungle de Calais, Christine Spengler n’a cessé de photographier les victimes des conflits, sans jamais verser dans le sensationnalisme, préférant montrer les vivants plutôt que les morts. Les disparus, elle leur rend hommage à travers son travail d’artiste, entamé à la fin des années 1980. A partir de ses photos de famille, elle réalise des montages colorés, sorte d’autels funéraires baroques ornementés de plumes, de perles ou de coquillages. Ces deux facettes de son œuvre sont réunies dans une rétrospective inédite qui présente ses clichés noir et blanc les plus connus comme ses récents travaux en couleur. A noter que le livre de l’exposition, L’opéra du monde est disponible aux Editions du Cherche-Midi.

 


MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE. Christine Spengler. L’opéra du monde. 1970-2016. 5-7 rue de Fourcy, Paris IVe. 01 44 78 75 00. Jusqu’au 5 juin.

Plus d'images...